« 3 min Patrimoine » Ep.18 – Quelque chose à fêter?

23 septembre 2021 – Podcast Audio


Cliquez sur l’image pour lancer l’Audio !

Bonjour à tous, Je suis ravis de vous retrouver pour ce podcast de Juin, le 6ième donc de l’année 2021. En ce jour de la fête de la musique, nous avons pas mal de chose à fêter. D’abord la levée de la plupart des restrictions sanitaires, la fin du masque à l’extérieure, la fin du couvre-feu mais cela ne veut pas dire que c’est le retour à la vie normale…des exceptions sont quand même prévues au contrat et nous le constaterons dès ce soir, les concerts seront bien là mais ce ne sera pas aussi festif qu’à l’ordinaire. Les concerts seront souvent en places assises et dans des lieux bien déterminés et bien disposés à recevoir tout le monde dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte. C’est donc une liberté « organisée » qui s’installe. Tout cela est certes un peu contraignant mais il faut voir le verre à moitié plein. Les chiffres du coronavirus dans les pays développés vont dans le bon sens, à la baisse donc et petit à petit la vie économique reprend en même temps que nous retrouvons les joies des terrasses, des cafés, des restaurants. On nous dit que l’immunité collective devrait être atteinte dans l’été, enfin dans les pays développés car on constate cependant une situation préoccupante dans les pays émergents et au premier plan en Inde, d’où nous vient un tout nouveau variant qui pourrait quelque peu contrarier notre enthousiasme. Mais la dynamique est bien là, portée par les espoirs et le rythme des vaccination aux états unis et en Europe. La bourse marque cet espoir et retrouve des niveaux que l’on avait oublié. Alors faut-il s’en réjouir ? Oui, bien sûr et même si les arbres ne montant pas au ciel, nous constatons quand même un des signaux encourageants qui justifient les niveaux des indices. L’économie se porte bien et bon nombre sont les acteurs qui ont retrouvé leurs activité d’avant COVID. Pour les autres, la détente dans les restrictions devrait aussi leur permettre de recouvrer une bonne santé. Mais au-delà de tout cela, nous sommes toujours inondés de liquidité et quand on voit l’appétit des investisseurs, on peut naturellement se dire que les niveaux actuelles peuvent encore être dépassés. Si d’ici là, nous étions confrontés à un recul des valorisations, cela serait d’ailleurs une belle opportunité de se repositionner. Alors si tout parait parfait dans le meilleur des mondes, nous serions tous déjà pleinement investis sur les marchés actions, pourtant certaines craintes alimentent l’hésitation que nous constatons depuis quelques semaines. Si les marchés stagnent c’est bien qu’il y a quand même quelques résistances. La demande coté consommateur est très forte, les particuliers sont remplis de liquidité mais la production ne suit pas et on constate de grandes difficultés au niveau des recrutements, notamment à cause des aides qui pénalisent pour l’instant le retour à l’emploi. Il y a par ailleurs des craintes inflationnistes, et même si on les considère transitoire, elles impactent directement les décisions d’investissement. Par ailleurs, la réserve fédérale a également annoncé une possible hausse de taux pour ralentir l’expansion monétaire qui continue aujourd’hui de se faire à hauteur de 120 milliards de dollar / mois. Alors tout cela est à relativiser mais il faut quand même le prendre en compte dans nos politiques d’investissement. C’est pour cela que depuis quelques semaines nous vous proposons deux investissements pour vous diversifier. Ces investissements doivent être fait en tenant compte de votre profil de risque bien sûr, mais laissez-moi vous les présenter. Le premier est un investissement financier, pour participer à la transition énergétique qui en échange d’un gain plafonné à 9,25% / an nous permet de vous assurer contre une baisse de 70%. Le second est un investissement immobilier à travers une OPCI, qui vous permet à partir de 5.000€ de diversifier votre patrimoine tout en vous assurant un rendement quasiment net de fiscalité. Dans la même veine, sachez, pour les détenteurs de contrat AFER, que AFER relance une opération immobilière à destination de ses clients via la SCI AFER IMMO 2. Quelque soit la solution que vous retiendrez pour vous diversifier, sachez que les places seront limitées donc n’hésitez plus, contactez nous et faisons un point ensemble sur les possibilités qui vous sont offertes !Toute l’équipe reste plus que jamais à votre disposition, alors d’ici-là, profitez bien de ces moments retrouvées, restez en bonne santé et à très vite !Bonjour à tous, Je suis ravis de vous retrouver pour ce podcast de Juin, le 6ième donc de l’année 2021. En ce jour de la fête de la musique, nous avons pas mal de chose à fêter. D’abord la levée de la plupart des restrictions sanitaires, la fin du masque à l’extérieure, la fin du couvre-feu mais cela ne veut pas dire que c’est le retour à la vie normale…des exceptions sont quand même prévues au contrat et nous le constaterons dès ce soir, les concerts seront bien là mais ce ne sera pas aussi festif qu’à l’ordinaire. Les concerts seront souvent en places assises et dans des lieux bien déterminés et bien disposés à recevoir tout le monde dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte. C’est donc une liberté « organisée » qui s’installe. Tout cela est certes un peu contraignant mais il faut voir le verre à moitié plein. Les chiffres du coronavirus dans les pays développés vont dans le bon sens, à la baisse donc et petit à petit la vie économique reprend en même temps que nous retrouvons les joies des terrasses, des cafés, des restaurants. On nous dit que l’immunité collective devrait être atteinte dans l’été, enfin dans les pays développés car on constate cependant une situation préoccupante dans les pays émergents et au premier plan en Inde, d’où nous vient un tout nouveau variant qui pourrait quelque peu contrarier notre enthousiasme. Mais la dynamique est bien là, portée par les espoirs et le rythme des vaccination aux états unis et en Europe. La bourse marque cet espoir et retrouve des niveaux que l’on avait oublié. Alors faut-il s’en réjouir ? Oui, bien sûr et même si les arbres ne montant pas au ciel, nous constatons quand même un des signaux encourageants qui justifient les niveaux des indices. L’économie se porte bien et bon nombre sont les acteurs qui ont retrouvé leurs activité d’avant COVID. Pour les autres, la détente dans les restrictions devrait aussi leur permettre de recouvrer une bonne santé. Mais au-delà de tout cela, nous sommes toujours inondés de liquidité et quand on voit l’appétit des investisseurs, on peut naturellement se dire que les niveaux actuelles peuvent encore être dépassés. Si d’ici là, nous étions confrontés à un recul des valorisations, cela serait d’ailleurs une belle opportunité de se repositionner. Alors si tout parait parfait dans le meilleur des mondes, nous serions tous déjà pleinement investis sur les marchés actions, pourtant certaines craintes alimentent l’hésitation que nous constatons depuis quelques semaines. Si les marchés stagnent c’est bien qu’il y a quand même quelques résistances. La demande coté consommateur est très forte, les particuliers sont remplis de liquidité mais la production ne suit pas et on constate de grandes difficultés au niveau des recrutements, notamment à cause des aides qui pénalisent pour l’instant le retour à l’emploi. Il y a par ailleurs des craintes inflationnistes, et même si on les considère transitoire, elles impactent directement les décisions d’investissement. Par ailleurs, la réserve fédérale a également annoncé une possible hausse de taux pour ralentir l’expansion monétaire qui continue aujourd’hui de se faire à hauteur de 120 milliards de dollar / mois. Alors tout cela est à relativiser mais il faut quand même le prendre en compte dans nos politiques d’investissement. C’est pour cela que depuis quelques semaines nous vous proposons deux investissements pour vous diversifier. Ces investissements doivent être fait en tenant compte de votre profil de risque bien sûr, mais laissez-moi vous les présenter. Le premier est un investissement financier, pour participer à la transition énergétique qui en échange d’un gain plafonné à 9,25% / an nous permet de vous assurer contre une baisse de 70%. Le second est un investissement immobilier à travers une OPCI, qui vous permet à partir de 5.000€ de diversifier votre patrimoine tout en vous assurant un rendement quasiment net de fiscalité. Dans la même veine, sachez, pour les détenteurs de contrat AFER, que AFER relance une opération immobilière à destination de ses clients via la SCI AFER IMMO 2. Quelque soit la solution que vous retiendrez pour vous diversifier, sachez que les places seront limitées donc n’hésitez plus, contactez nous et faisons un point ensemble sur les possibilités qui vous sont offertes !Toute l’équipe reste plus que jamais à votre disposition, alors d’ici-là, profitez bien de ces moments retrouvées, restez en bonne santé et à très vite !